ALERTE CORDARONE AMIODARONE

  
  

Madame, Monsieur,

L’amiodarone est une substance active commercialisée par le laboratoire SANOFI-AVENTIS France sous le nom de Cordarone. 

Elle est également produite sous forme de générique par de nombreux laboratoires pharmaceutiques (Arrow, Biogaran, Mylan, Téva, Ranbaxy, etc.). 

L’amiodarone est prescrite dans la prévention et le traitement de certains troubles cardiaques

La littérature médicale rapporte depuis de très nombreuses années des cas d’atteintes pulmonaires extrêment graves chez des patients traités par Cordarone ou un de ses génériques. 

Ces publications étaient nécessairement connues des laboratoires commercialisants l’amiodarone.

Pourtant, la notice de ce médicament n’a été modifiée que très récemment pour informer les patients de l’existence « d’atteinte pulmonaires pouvant évoluer vers une fibrose pulmonaire et mettre en jeu le pronostic vital ». 

Face à cette inertie, j’ai fait reconnaître par le tribunal de grande instance de Nanterre la défectuosité du médicament et fait condamner le laboratoire à indemniser la famille d’une victime de la Cordarone par un jugement le 28 novembre 2019 :

« Il s’infère de ces éléments qu’en 2009, date à laquelle il a été administré à X de la Cordarone, ce médicament présentait un défaut en raison des risques connus, graves et fréquents d’apparition de fibrose pulmonaire avec un risque fatal. Ce médicament n’offrait pas la sécurité à laquelle il pouvait légitimement s’attendre compte-tenu de l’absence d’information claire et précise sur la notice d’utilisation et relative à ce risque. A cette période d’exposition au médicament, les informations n’étaient ni complètes, ni précises, ni circonstanciées en ce qui concerne ce risque ». 

De nombreuses victimes m’ont d’ores et déjà contactées afin de lancer une action judiciaire contre les laboratoires commercialisant la Cordarone et ses génériques. 

Cette décision est une grande victoire et doit inciter toutes les victimes de ce médicament à saisir la justice pour obtenir une indemnisation. 

Mon cabinet est à votre disposition pour entamer ces démarches : 

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments dévoués et les meilleurs. 

Charles JOSEPH-OUDINDescription : signature4Avocat à la Cour